Connexion
/ Inscription
Mon espace

La tendance au ralentissement de la croissance bénéficiaire des entreprises semble se poursuivre

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Tel est  le constat de Guy Wagner, chief investment officer de la Banque de Luxembourg, et de son équipe

Après le rebond en février et mars, les marchés boursiers ont peu évolué en avril. Sur l’ensemble du mois, le S&P 500 aux Etats-Unis, le Stoxx 600 en Europe et le MSCI Emerging Markets (en USD) ont progressé, alors que le Topix au Japon a reculé. « Etant donné que la plupart des entreprises sont devenues maîtres dans l’art de la gestion des attentes des analystes, la saison de publication des résultats amène de moins en moins de surprises. La tendance générale au ralentissement de la croissance bénéficiaire semble toutefois se poursuivre. Le principal facteur de soutien des bourses demeure l’absence d’alternatives, même si la détérioration des fondamentaux économiques devient de plus en plus menaçante », affirme Guy Wagner.

La stabilisation de l’activité en Chine résulte de mesures de stimulation publiques
Même si l’économie mondiale reste sur le chemin de la croissance, les différentes régions ont affiché des performances divergentes au cours des dernières semaines. Alors qu’au 1er trimestre la croissance du PIB américain a ralenti en raison de la faiblesse des investissements et des exportations, le PIB chinois a monté. « Néanmoins la stabilisation de l’activité en Chine résulte une fois de plus de mesures de stimulation publiques renforçant le problème du surendettement au sein du pays », pense l’économiste luxembourgeois. Au Japon, la reprise économique visée à travers le programme des ‘Abenomics’ ne semble pas se réaliser.

Europe : Un changement de la politique monétaire fortement accommodante n’est pas en vue
Conformément aux attentes, la FED a laissé inchangés ses taux directeurs lors de sa réunion d’avril. La présidente Janet Yellen s’est laissé les portes ouvertes à une éventuelle hausse des taux en cours d’année, tout en restant très réservée quant à la probabilité d’un tel mouvement. En Europe, le président de la BCE, Mario Draghi, a justifié le bien-fondé de la politique de taux négatifs suite aux nombreuses critiques qui lui ont été adressées au cours des dernières semaines. Guy Wagner : « Un changement de la politique monétaire fortement accommodante n’est pas en vue. »

Malgré la faiblesse des rendements, les marchés obligataires européens restent intéressants
En avril, les taux de rendement sur les marchés obligataires se sont légèrement tendus. Sur l’ensemble du mois, les taux de l’emprunt d’Etat à 10 ont augmenté en Allemagne, Italie, Espagne et aux Etats-Unis. « En Europe, le principal attrait des marchés obligataires résulte de la perspective de taux d’intérêt encore plus négatifs qui pourraient être implémentés à grande échelle par la BCE au courant de 2016. Aux Etats-Unis, le niveau plus élevé des rendements obligataires sur les émissions longues leur confère un potentiel d’appréciation résiduel sans devoir tabler sur des rendements à échéance négatifs », conclut Guy Wagner.

www.bli.lu



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...