Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les perspectives financières de SwissLife AM - Mai 2016

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

1/ Taux d’intérêt/Marchés obligataires : des différentes perspectives d’évolution

États-Unis
- Selon le communiqué publié suite à la dernière réunion du Comité de Politique Monétaire de la Fed (FOMC), la Fed entend clairement garder toutes les options ouvertes concernant la poursuite de la normalisation des taux.
- Les conditions financières se sont nettement assouplies.
- Nous tablons sur une hausse modérée des taux à long terme en raison de l’atténuation des craintes de récession aux États-Unis et du fait que nous escomptons un nombre de relèvements de taux supérieur à celui actuellement valorisé dans les contrats à terme.

Zone Euro
- Lors de sa dernière conférence de presse, la BCE a souligné son intention de recourir si nécessaire à de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire.
- Il est intéressant de noter que la BCE a précisé qu’elle pourrait utiliser tous les instruments de politique monétaire disponibles, laissant ainsi entrevoir la possibilité d’abaisser encore plus des taux déjà négatifs - elle semble s’inquiéter de l’appréciation de l’euro.

Japon
- La Banque du Japon a déçu les marchés en maintenant sa politique inchangée et en s’abstenant d’annoncer toutes nouvelles mesures d’assouplissement monétaire.
- Les nouvelles mesures d’assouplissement monétaire se sont avérées jusqu’à présent inefficaces : le yen s'apprécie.

Royaume-Uni
- Depuis que Barak Obama a mis en garde les Britanniques contre un Brexit, les chances de victoire du statu quo ont considérablement progressé.
- Compte tenu des incertitudes autour du Brexit, le taux des emprunts souverains à 10 ans a progressé de près de 30 points de base depuis début avril.

Suisse
- Compte tenu de la politique ultra-accommodante de la BCE et des pressions en résultant sur la parité EUR / CHF, la BNS continue d’intervenir sur les marchés
- Les risques politiques pourraient inciter la BNS à recourir à d’autres instruments pour affaiblir le franc suisse

 

2/ Marchés d’actions : un excès de confiance des marchés ?

États-Unis
- Les indicateurs de confiance et la faiblesse de la volatilité suggèrent que les marchés sont pour l’heure surachetés.
- Les ratios Cours / Bénéfices ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis ces trois dernières années.
- Nous continuons d’anticiper deux nouvelles hausses des taux par la Fed en 2016 ; les multiples de valorisation devraient dès lors se contracter, comme nous l’observons généralement en période de resserrement monétaire.

Zone Euro
- Les valorisations des marchés actions au sein de la Zone Euro sont neutres comparées aux moyennes à long terme et attrayantes au regard de celles des titres obligataires.
- Nous anticipons un fléchissement de l’euro face au dollar US (et également à la Livre Sterling, dès lors que le risque de Brexit n’existera plus) ; cette évolution devrait soutenir les actions européennes.
- Une nouvelle baisse des cours de pétrole et un regain des craintes déflationnistes font encourir un risque aux marchés actions.

Japon
- Au cours du mois écoulé, le marché actions nippon a enregistré la performance la plus médiocre comparée à celle des autres pays analysés dans le présent commentaire.
- On s’attend généralement à l’annonce par les autorités nipponnes de nouvelles mesures de politique monétaire et budgétaire visant à dynamiser la demande en mai.

Royaume-Uni
- L’apaisement notable des craintes de Brexit au cours de la 16ème semaine calendaire devrait soutenir les actions britanniques caractérisées par une forte exposition à l’Europe au cours des prochaines semaines.
- Moins la victoire des partisans du “Leave” semble probable, plus les marchés doivent se préparer à une normalisation de la politique monétaire par la Banque d’Angleterre au cours des douze prochains mois.

Suisse
- Les prévisions de croissance bénéficiaires des analystes ont désormais été réduites pour renouer avec des niveaux suffisamment prudents.



3/ Devises :
les Banques Centrales donnent encore le rythme

États-Unis
- Le dollar US a atteint un point bas au cours de la seconde quinzaine d’avril sur fond de regain du goût du risque.
- Nous anticipons une appréciation du Billet Vert ces prochaines semaines : les marchés devraient en effet commencer à refléter les attentes de la Fed et les données économiques devraient demeurer solides

Zone Euro
- L’EUR / USD s’est négocié entre 1,12 et 1,14 en avril.
- Malgré les mesures d’assouplissement monétaire annoncées par la BCE ces dernières semaines, la devise européenne ne s’est pas appréciée face au dollar US.
- Mario Draghi a suscité un sentiment de déception parmi certains acteurs sur les marchés en n’annonçant pas de nouveaux signes d’assouplissement de la politique monétaire à venir lors de la réunion de la BCE en avril.

Japon
- La BoJ a de nouveau différé toute expansion des mesures de relance monétaire lors de sa réunion en avril.
- Les acteurs sur les marchés ont été surpris de la décision de ne pas voir la BoJ assouplir sa politique monétaire ; le yen est monté en flèche après la réunion du 28 avril.

Royaume-Uni
- La parité GBP / USD s’est appréciée d’approximativement 3% par rapport aux niveaux observés en mars.
- Compte tenu des incertitudes liées à un éventuel Brexit, nous anticipons une stabilisation de la parité GBP / USD.
- Notre scénario de base repose sur un maintien du Royaume-Uni au sein de l’U.E et par conséquent sur un rebond du GBP après les résultats du référendum.

Suisse
- A la fin du mois d’avril, la parité EUR / CHF a oscillé aux environs de 1,10
- Les réserves de devises détenues par la BNS se sont de nouveau étoffées, celle-ci continuant d’acheter des euros afin d’éviter toute nouvelle appréciation du franc suisse face à la devise européenne.

http://www.swisslife-am.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation