Connexion
/ Inscription
Mon espace

Perspectives sur les obligations convertibles internationales en 2013 : des performances solides en vue, mais les risques subsistent.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’équipe de gestion d’Aviva Investors Londres, a identifié trois facteurs de risques spécifiques à la classe d’actifs, qui seront à surveiller en 2013 :

Une offre restreinte : par rapport aux niveaux historiques, la valorisation des obligations convertibles est raisonnable mais l’offre reste limitée à court-terme, ce qui pourrait créer un réel déséquilibre entre l’offre et la demande. Pourtant le marché primaire est attendu à la hausse cette année : émetteurs déjà présents sur le marché qui remplacent leurs émissions arrivant à maturité, ou sociétés à la recherche de capital opportuniste – par exemple, pour financer des acquisitions stratégiques ou toute autre forme de croissance.

Polarisation du marché : les obligations convertibles de qualité « investment grade » restent chère ; en revanche, la valorisation des émissions high yield ou non notées est plus intéressante. Un grand nombre de larges émetteurs « investment grade » devraient voir leurs obligations arriver à maturité dans les 12 prochains mois. Ce facteur, associé à une demande qui reste élevée, devrait encore accentuer la tension sur le marché et faire grimper les valorisations. Si les investisseurs peuvent en tirer un bénéfice à court-terme, ces valorisations ne seront pas soutenables à plus long-terme.

Evolution de la composition du marché : en raison de l’accès restreint au crédit bancaire en Europe, la composition du marché des obligations convertibles devient de plus en plus euro-centrique et le poids des émissions non notées et high yield progresse. A l’échelle mondiale, le volume des nouvelles émissions devrait suffire à compenser les obligations arrivant à échéance cette année ; mais c’est en Europe, selon nous, que la classe d’actifs pourrait offrir les meilleures opportunités de croissance.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation