Connexion
/ Inscription
Mon espace

Obligations high yield américaines : des niveaux de spreads attractifs et des opportunités

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Après bientôt 2 ans de turbulences sur le marché du crédit high yield américain, dont une part significative des émetteurs continue de souffrir de la faiblesse des prix de l’énergie, la stratégie affiche désormais des niveaux de spreads attractifs.

L’équipe d’Aegon USA Investment Management LLC, à qui Nordea a confié la gestion du fonds Nordea 1 - North American High Yield Bond Fund, juge déterminante la sélectivité des titres au sein de cet univers d’investissement.

Depuis le début de l’année, l’univers du high yield américain a continué d’être impacté par plusieurs facteurs, au premier rang desquels la faiblesse persistante des prix des matières premières et cela, malgré plusieurs tentatives de rebond. Les craintes quant au relèvement des taux directeurs de la Fed, mais aussi celles suscitées par l’augmentation des révisions à la baisse des perspectives bénéficiaires des entreprises américaines ont aussi pesé sur ce segment. Cela s’est matérialisé par des sorties nettes de capitaux des fonds investis en obligations high yield.
« Nous anticipons un taux de défaut en augmentation sur le marché du high yield américain. Il devrait s’établir entre 4 et 5% en 2016, un niveau cependant modeste, inférieur à la moyenne calculée sur les trente dernières années » affirme Jim Schaeffer, gérant du fonds Nordea 1 - North American High Yield Bond Fund. Cela se justifie par des fondamentaux de crédit qui devraient se détériorer légèrement au cours des prochains mois. « Cette hausse des défauts d’entreprises reste intimement liée au secteur des matières premières, duquel ils émanent principalement » ajoute-t-il. « Le comportement du secteur et le risque de défaut de certains de ses émetteurs constitueront encore une préoccupation majeure pour les investisseurs cette année. Le faible niveau des prix de l’énergie pèse toujours sur le marché, même si la récente stabilisation de l’or noir lui a offert une bouffée d’oxygène » explique le gérant.

L’équipe d’Aegon reste donc très sélective dans ses choix d’investissement, et se concentre sur les opportunités qui existent en dehors du secteur énergétique. « Globalement, les spreads de l’ensemble du marché high yield sont actuellement attrayants, proches de 800 points de base, pour des rendements moyens avoisinant 9%. Cela offre de belles perspectives de rendement cumulé. Nous identifions des opportunités parmi les émetteurs des secteurs de la consommation et de la communication, que nous surpondérons aujourd’hui. Nous trouvons ainsi dans le portefeuille des positions comme Sprint Corp 2023 dans les télécommunications ou Reynolds Group Issuer Inc. 2019, dans la consommation ».

En termes de qualité de crédit, les notations BB et B sont préférées et représentent près de 75% des titres dans le fonds.

http://www.nordea.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...