Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les banquiers redeviendraient prêteurs ?

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

En 2015, le volume des crédits destiné à l’habitat résidentiel est passé à 156 Mds€ à comparer aux 120 de 2014.Pour Pierre-Etienne Beuvelet, directeur général d’In&Fi Crédits, « C’est une formidable progression de 30% et ces chiffres ne comptabilisent pas les renégociations. » Quotidiennement, j’entends et je lis que les banques prêtent difficilement et que les conditions d’accès au crédit ont  été renforcées. Il s’agit de témoignages d’emprunteurs qui n’ont pas obtenu leur crédit. Malheureusement, tous ceux qui ont obtenu une réponse positive ne se manifestent pas ! Et pourtant ils sont de plus en plus nombreux.

Les chiffres de 2015 prouvent que les professionnels du crédit que sont les banques et les courtiers ont parfaitement fait leur métier. Ce constat démontre également que les banques n’ont pas modifié leurs critères d’octroi des prêts. Les critères de solvabilité et de garantie sont inchangés et la concurrence interbancaire maintient la pression au bénéfice au moins-disant.

Les primo-accédants et les plus de 60 ans ne sont absolument pas exclus du crédit. Bien au contraire. Les uns sont des clients de long terme, les autres font les dossiers les moins risqués.
Je rappelle également que des dossiers sont financés à 100% avec les frais d’actes comme seul apport. Pour des investissements locatifs, il nous arrive de faire du 110% pour optimiser le levier fiscal.

2 raisons me rendent très optimiste pour 2016 :
- Le maintien de taux au plus bas. Ainsi chez In&Fi, avant négociation des taux, nous travaillons sur des grilles tarifaires à 1,05% sur 10 ans ; 1,36% sur 15 ans ; 1,51% sur 20 ans ; 2,01% sur 25 ans.
- Les conditions élargies du PTZ qui vont resolvabiliser de nombreux candidats à l’acquisition. Le gouvernement table sur 140 000 dossiers. C’est réalisable.

Enfin, pour 2016, nous anticipons 840 000 ventes dans l’ancien soit 40 000 ventes de plus qu’en 2015 etje ne crains pas d’attentisme en prévision des élections présidentielles de 2017, comme c’était le cas auparavant : l’achat immobilier est en effet plus que jamais considéré comme un investissement sûr et surtout sécuritaire en prévision d’un avenir jugé incertain. Chez In&Fi crédits, nous prévoyons pour 2016 une progression de 10% de nos implantations et de 12% du nombre de nouveaux collaborateurs.

Je profite de cette tribune pour rappeler que nous sommes une entreprise qui recrute ! »

http://www.inandfi-credits.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation