Connexion
/ Inscription
Mon espace

Cécile Duflot aime-t-elle les professionnels de l’immobilier ?

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Par François Gagnon, Président ERA Europe et ERA France.

Au dernier congrès de la FNAIM, échange de discours entre le nouveau président, Jean-François Buet, et la ministre de l'égalité des territoires et du logement, Cécile Duflot. Le représentant des professionnels de la transaction et de la gestion déplore les projets récents ou actuels de tracasser encore les professionnels en limitant leur liberté, en leur marquant de la défiance. Pêle-mêle il dénonce la volonté d'interdire le compte unique des syndics de copropriété, de supprimer les honoraires de location, de plafonner le montant des honoraires de vente, de sanctionner toujours plus les manquements.

La réponse de Cécile Duflot a été habile et inquiétante. Habile parce qu'elle a rappelé le rôle majeur des professionnels immobiliers, et que rien d'ailleurs ne permet de douter de sa sincérité : avant sa nomination au gouvernement, elle était en mission au sein d'un organisme de logement public, et elle a de notre univers et de ses acteurs une vision précise.

Pourtant, son discours comportait une deuxième partie, inquiétante au plus haut point, et après avoir réaffirmé sa confiance elle l'a conditionnée à des gages supplémentaires que les professionnels devraient donner. On a entendu qu'il faudrait plus de transparence, plus de rigueur, plus de discipline, des tarifs plus ajustés. Bref, l'inverse de la confiance.

Je veux dire pour le déplorer avec gravité que le gouvernement ne semble pas avoir compris ce que veut la profession, que le précédent gouvernement n'avait pas davantage compris : nous voulons la responsabilité, pas la tutelle. Le concept d'un Conseil supérieur des professions immobilières n'est pas autre chose : se voir confier la mission d'organiser, de discipliner, de former, de réformer, plutôt que d'être la cible constante de gestes politiques indélicats et méfiants. En outre, un Conseil supérieur est un interlocuteur titré, bien plus que ne le sont les fédérations : rien ne peut se modifier dans la règlementation d'une profession sans son avis. Nous revendiquons cette dignité. Aimer une profession, l'estimer, c'est la croire capable d'accomplir pour elle-même cette mission.

Au fond, voilà la seule question qui vaille : Madame Duflot, sa collègue de la justice, en charge directe des professions règlementées, Monsieur Hamon, ministre de la consommation, voient-ils les agents immobiliers et les administrateurs de biens comme des imbéciles au sens étymologique, c'est-à-dire littéralement comme des êtres à qui il faut des béquilles pour marcher, ou des acteurs professionnels aptes à piloter leur destin au profit de la collectivité ?

Si c'est ainsi que le gouvernement nous considère, qu'il bâtisse avec nous sans délai un Conseil supérieur des professions immobilières.

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Baisse de 30% du nombre de PTZ accordés en 2018 et diminution de leur montant de 10%

Analyse de Vousfinancer, 3ème réseau national de courtage en crédit.  Après le recentrage du prêt à taux zéro en 2018, sans surprise, Vousfinancer constate une baisse d'un tiers du nombre de bénéficiaires et une diminution de 10% des montants accordés avec un impact plus fort dans le neuf que dans l'ancien. L'objectif du gouvernement de baisser le coût des aides au logement devrait donc être atteint, au détriment des primo-accédants qui sont les premiers à pâtir de la hausse des prix… 1/ Pour...

BE - Financement des intiatives
ABONNES
Apicap vise les 2 milliards d’euros d’actifs investis

Un quadruplement du montant des actifs investis : tel est l'objectif d'Apicap à l'horizon 2024. Avec l'immobilier comme principal vecteur de croissance. Sous la houlette de son nouveau président, Alain Esnault (voir sa biographie au pied de cet article), Apicap a présenté ses  lignes de force et ses ambitions. On parle ici d'une société de gestion indépendante, spécialisée dans le circuit court du capital investissement (capital développement et capital transmission) et en immobilier...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...