Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les trois-quarts des investisseurs exigent une plus grande transparence sur la performance du private equity

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Selon une nouvelle étude de State Street, 59% des investisseurs institutionnels dans le monde envisagent d’accroître leur allocation en private equity au cours des 5 prochaines années, alors que 15% d’entre eux pensent au contraire que leur exposition au private equity diminuera probablement sur la même période.

L’investissement en private equity a atteint un nouveau record de 2 400 Mds$ en juin 2015. Les produits alternatifs sont considérés comme essentiels pour améliorer les rendements, avec 46% des investisseurs institutionnels prévoyant d’augmenter leur exposition sur ce segment. Toutefois, 28% des investisseurs se disent prêts à réduire leur exposition au private equity si le secteur ne parvient pas à leur offrir une meilleure transparence.
Le manque de liquidité est cité par 70% des investisseurs comme le premier frein à l’augmentation progressive de leur exposition directe aux fonds de private equity, les autres obstacles mentionnés étant le manque de transparence des investissements à 38%, l’expertise en interne à 29% et la réglementation à 24%.

Egalement, 70% des investisseurs souhaitent une plus grande transparence de la part des gérants de fonds de private equity concernant la performance des actifs sous-jacents dans chaque portefeuille. 46% recherchent une plus grande visibilité sur les expositions au risque, contre 32% sur les valeurs liquidatives et 23% sur les flux de trésorerie du fonds.
L’exigence des investisseurs en matière de transparence sur les données liées au risque et à la performance augmentera selon 83% des participants à l’enquête de State Street, et parmi ceux-ci, 47% s’attendent à une forte augmentation. « Les investisseurs institutionnels comme les gérants d’actifs ont besoin de données et d’outils plus efficaces pour garantir une plus grande transparence sur les actifs sous-jacents et l’exposition aux risques. Notre enquête montre clairement que si de tels niveaux de transparence ne sont pas fournis, les investisseurs institutionnels risquent de se détourner du private equity », confirme JR Lowry, directeur deState Street Global Exchange pour l’EMEA.

En septembre 2015, State Street a lancé un indice dédié aux placements liquides en private equity - State Street Liquid Private Equity Investable Index -, un nouveau produit offrant aux investisseurs une exposition au secteur du private equity sur les marchés publics. La stratégie est conçue pour servir de substitut liquide aux investissements directs en private equity, et constitue le premier d’une série d’indices permettant aux investisseurs d’expliquer leur processus d’investissement.

JR Lowry conclut : « Les investisseurs sont très conscients de la nécessité de diversifier leurs portefeuilles pour obtenir de meilleurs rendements, comme le prouve la hausse de l’appétit pour les produits alternatifs que nous observons actuellement. Certains vont privilégier un rendement similaire au private equity qui répond aux exigences d’allocation d’actifs sans les inconvénients traditionnels liés au manque de liquidité, au manque de transparence des investissements, et au niveau élevé du seuil minimum d’investissement . En comprenant ces enjeux, State Street est en mesure de développer des produits innovants conçus pour réduire les barrières à l’entrée auxquelles sont confrontés les investisseurs institutionnels désireux d’investir dans cette classe d’actifs en plein essor. »

Accéder à l’enquête complète
http://www.statestreet.com/content/dam/statestreet/documents/SSGX/Transparency_In_Private_Equity_March2016.pdf

En savoir plus sur les résultats de la dernière étude de State Street sur les investisseurs institutionnels
http://www.statestreet.com/content/pensionswithpurpose.html


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif

Au cours des douze semaines ayant précédé la mise à jour du 30 octobre dernier, notre sélection avait connu un trou d'air inhabituel. Grâce à un beau mois de janvier 2019, elle parvient à grappiller 0,4 %. Ce n'est pas spectaculaire, mais la période sous revue inclut une fin d'année 2018 calamiteuse. Si notre sélection de fonds de société de gestion entrepreneuriales s'est relativement bien comportée, c'est essentiellement à mettre au crédit de GemEquity. Le fonds s'est réveillé, dans le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Tribune] Epargnants : jouer la carte du non-coté et de l'immobilier en 2019

Par Bertrand Tourmente, fondateur d'Althos Patrimoine Après une année 2018 chaotique sur les marchés financiers, les investisseurs vont devoir être sélectifs en 2019 pour faire fructifier leur épargne. Quels sont les placements à éviter ? Quels sont ceux, à l'inverse, à privilégier ? Nous vous proposons un rapide tour d'horizon des solutions et des placements à privilégier cette année. Pour tout épargnant désireux de bien gérer son épargne et, surtout, la faire fructifier, la priorité est...