Connexion
/ Inscription
Mon espace

La Suède meilleure élève parmi les économies nordiques

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

La plupart des économies développées sont confrontées à une stagnation séculaire. Dans ces conditions, la croissance mondiale devrait rester modeste en 2016 et 2017, malgré la faiblesse des cours pétroliers (profitable aux pays importateurs de matières premières et exportateurs de biens manufacturés), les taux d’intérêt bas et la stabilisation économique des marchés émergents. Dans les pays nordiques, la Suède continue de surperformer.

Dans ses nouvelles prévisions, Nordea anticipe une croissance du PIB mondial de 3,1% en 2016 et de 3,2% en en 2017.

La croissance économique mondiale ne sera que légèrement supérieure à celle de 2015 et bien en dessous de la moyenne de 3,75% des 10 dernières années. « Au début de l’année 2016, l’économie mondiale a été plus fébrile qu’attendu » explique Helge J. Pedersen, Chef économiste du groupe Nordea. De leur côté, les économies nordiques suivent des trajectoires de croissance différentes. Pour l’ensemble de la région nordique, Nordea attend une croissance de 2% en 2016, puis une décélération à 1,7% en 2017. L’économie suédoise continue de se distinguer par sa bonne santé.

Dans un environnement économique international fragile, la Suède a été capable de maintenir un rythme de croissance du PIB remarquablement élevé, proche de 4%. Tous les secteurs sont en croissance, même les exportations, par conséquent la situation du marché de l’emploi s’améliore rapidement. « Cependant, nous anticipons une modération de la croissance en fin d’année », affirme Helge J. Pedersen.

En Norvège, l’économie continentale est restée au point mort au second semestre de l’année passée, pénalisée par le déclin de l’activité dans les industries liées au pétrole. Ce ralentissement devrait continuer, toutefois la croissance de la demande dans d’autres secteurs de l’économie et la faiblesse de la couronne norvégienne vont permettre d’amortir la chute de ce secteur.
Au Danemark, 2015 a été une nouvelle année de croissance économique décente, mais pas très soutenue. Les dépenses des consommateurs représentent encore le catalyseur clé de la reprise, tandis que les exportations sont impactées par la faiblesse du commerce mondial. Si l’économie finlandaise est parvenue à quitter le territoire de croissance négative qu’elle occupait en 2015, Nordea s’attend à une croissance modeste dans les prochaines années. Ainsi, l’économie finlandaise devrait faire moins bien que ses homologues scandinaves et la lenteur des réformes  essentielles entretient les incertitudes économiques du pays.

Croissance réelle du PIB, en %

2014

2015*

2016*

2017*

Monde

3.4

3.0

3.1

3.2

G3

1.9

2.0

1.8

1.9

BRIC

5.8

4.9

5.2

5.6

Pays nordiques

1.6

2.0

2.0

1.7

- Suède

2.4

3.8

3.8

2.2

- Norvège

2.3

1.1

0.9

1.6

- Danemark

1.3

1.2

1.3

1.8

- Finlande

0.7

0.4

0.5

0.7

http://www.nordea.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation