Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les investisseurs sont de retour sur les fonds en actions, mais les fonds obligataires continuent de dominer le marché européen.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Morningstar, les investisseurs ont continué de placer de l'argent frais dans les fonds européens, investissant 27,6 Mds€ sur les fonds à long terme en novembre. Cette nouvelle collecte porte les flux totaux annuels sur les fond ouverts (hors monétaires) à 174,6 Mds€ sur les 11 premiers mois de l’année 2012. Si les fonds obligataires continuent de dominer, les investisseurs en fonds actions sont de retour. Principales conclusions ressortant des statistiques compilées par Morningstar en novembre :

- La collecte pour les fonds obligataires a atteint 19,9 Mds€ en novembre, affichant ainsi la deuxième collecte la plus élevée pour ces fonds*. Sur les 11 premiers mois de l’année 2012, les investisseurs ont placé 158 Mds€ dans les fonds obligataires, dépassant ainsi la collecte de 2010 qui était de 96,5 Mds€.

- L'intérêt marqué des investisseurs pour le rendement ne se dément pas, l’engouement se concentrant sur les fonds obligataires globaux émergents et un grand nombre de catégories obligataires à haut rendement.

- Les catégories Morningstar actions marchés émergents globaux, actions international mixtes, actions international grandes capitalisations « value » ont affiché les plus fortes collectes parmi les fonds actions en novembre; les fonds actions françaises et zone euro ont été les plus délaissées. La catégorie Morningstar obligations euros très court terme a été la moins recherchée sur les 11 premiers mois de l'année 2012 avec une décollecte depuis janvier de 10 Mds€.

- Les fonds d’allocation ont continué d’avoir le vent en poupe, affichant une collecte nette de 3,1 Mds€ en novembre et de 25 Mds€ sur les 11 premiers mois de l’année 2012. Les fonds phares comme M&G Optimal, Carmignac Patrimoine, Real Return de chez Newton et Dynamic Asset Allocation de chez Baring ont dominé ce marché.

- En première position, le spécialiste obligataire PIMCO a enregistré une collecte de 29 Mds€ en novembre, soit plus de deux fois plus que la deuxième société de gestion Alliance Bernstein.

- Seules deux sociétés de gestion sur les 10 plus grosses collectes depuis le début de l’année se démarquent de l'engouement pour les fonds obligataires : Aberdeen a été le principal bénéficiaire de l'intérêt pour les fonds actions émergentes, alors que M&G a profité de l’attrait des fonds d’allocation.

Ali Masarwah de l’équipe de recherche européenne de Morningstar commente : « Si l’intérêt pour les fonds actions a progressé en novembre, ces fonds ont connu une année sombre, marquée par une décollecte de 11 Mds€ et un faible potentiel. Cependant, les rachats sur les 11 premiers mois de l’année sont loin des niveaux affichés lors les ventes paniques de 2011 et de 2008, lorsque les fonds actions ont accusé des décollectes de 41,8 Mds€ et de 84,9 Mds€ respectivement. »

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...