Connexion
/ Inscription
Mon espace

Jean-Luc Mélenchon invité par le restaurateur qui refuse l'entrée de son restaurant aux banquiers

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Alexandre Callet, le restaurateur qui a interdit l’entrée de son établissement aux banquiers, invite Jean Luc Mélenchon, seule personnalité politique française à avoir soutenu publiquement son initiative, à boire "le verre de l’amitié". Une façon  de le remercier d’avoir eu le courage de soutenir l’action d’un petit patron en détresse. Pour rappel, l'histoire de ce restaurateur, emblématique du climat actuel de l’économie française, a fait un "buzz" mondial dans les médias. Interview. 

"Où en est-on de votre actualité?"

Alexandre Callet : "Mon initiative a connu un retentissement mondial. Mon histoire a été reprise dans de nombreux pays, de la Chine au Togo en passant par l'Allemagne, la Turquie ou la Russie, dans des médias de premier plan tels que Die Welt ou CBS NEWS. J'ai plusieurs interviews planifiées pour des télévisions étrangères. Mon communique de presse a été affiché plus de 100 000 fois sur le site 24presse.com depuis que l’info est sortie. J’ai été premier surpris de ce retentissement. Mais, après réflexion, je crois que mon histoire parle aux petits entrepreneurs, elle reflète leur quotidien et un malaise profond dans ce pays."

"Avez vous recu des soutiens ?"

Alexandre Callet : "J'ai reçu des milliers de messages de sympathie, mais aussi beaucoup de témoignages de personnes ayant vécu la même expérience et fait face à la même absurdité, au même mépris, que moi. Tous expriment un ras-le-bol ambiant, y compris les non-entrepreneurs.

Beaucoup de français, des particuliers parfois modestes, m'ont proposé une aide financière. Certain m’ont même proposé des sommes allant jusqu’à 75 000 euros, pour financer la totalité du projet. Je n’ai pas vraiment fait le calcul, mais, au total, la somme de ces propositions doit se chiffrer en millions d'euros !

Dans un autre registre, j’ai reçu le soutien, assez inattendu pour moi, de Jean Luc Mélenchon. Pourtant, en tant qu’entrepreneur, je suis censé incarner le "Mal". Mais c'est la seule personnalité politique qui s’est manifestée publiquement pour me soutenir. De mon côté, je me qualifie d'extrême-centriste. C’est une façon de rejeter le fameux clivage gauche-droite, qui réduit la politique à des guerres de chapelles pitoyables et l’éloigne des préoccupations concrètes du citoyen.


Ce soutien de monsieur Mélenchon prouve bien que ce clivage n’a plus lieu d’être en France. D'ailleurs j'invite monsieur Mélenchon à venir boire le verre de l'amitié dans mon établissement, offert par la classe populaire des petits patrons ! Ce serait l’occasion d’échanger et peut etre finir par conclure qu'il y a plus de choses qui nous rapprochent que de choses qui nous séparent! "

"Quels sont vos projets"

Alexandre Callet : "Je prévois de mettre en place un site web et une application mobile pour rassembler les témoignages d'entrepreneurs et  poser les bases, j'espère d'une "revolution bancaire". Mon histoire m'a fait réaliser que nous sommes des milliers à nous heurter au même problème de financement bancaire, même avec des bons dossiers. Ce qui constitue un frein au développement des PME en France et donc au développement de l'emploi. Malheureusement notre classe politique est trop préoccupée par des objectifs carriéristes pour répondre concrètement à ce type de problématique, un mandat présidentiel servant essentiellement à préparer le suivant.

J'ai été candidat aux présidentielles de 2012, j'ai obtenu 207 signatures d'élus sur les 500 requises pour être candidat. Je n'ai pas fait ça pour devenir vraiment président mais pour secouer ce cocotier qu'est la France et bousculer le débat politique qui est affligeant de postures et d'immobilisme. Là encore, le principe est le même, tenter de faire bouger les choses sans s’en remettre à ceux qui nous dirigent depuis 30 ans, et qui ont surtout fait preuve de leur incompétence. C'est l'opinion du plus grand parti de France, qui reste à inventer, avec tous ceux et celles de bonne volonté."

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Manifeste pour un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises

Le Medef et l'Afep*, en partenariat avec le Cliff** et le C3D***, prônent la mise en place d'un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises évaluées. Une grande enquête a été menée par les 4 partenaires auprès de 58 entreprises du SBF 120 - dont 27 du CAC 40 - afin d'évaluer, de façon anonyme, les pratiques des principaux organismes de notation de la politique RSE des entreprises. Sur la base des résultats, le Medef et l'Afep, en partenariat avec le Cliff et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...