Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’exposition aux marchés actions doit s’accompagner d’une protection optimisée

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

 Selon les équipes de Swiss Life AM et de Natixis qui s’exprimaient, lors d’une table-ronde, à l’occasion du lancement du fonds Swiss Life Funds (LUX) Equity Global NXS Protect, le retour de la volatilité sur les marchés traduit la remontée des risques qui planent au-dessus de l’économie mondiale

« La Chine, d’abord, doit faire face à un ralentissement économique bien réel, résultant de l’effondrement de la rentabilité du capital dans l’Empire du Milieu. Les excès de capacités accélèrent les délocalisations des entreprises chinoises et la chute des réserves de change de la Banque centrale du pays » observe Patrick Artus, chef économiste de Natixis.

Par ailleurs, la baisse du pétrole n’est pas une aubaine pour l’économie mondiale.
Les gains de pouvoir d’achat obtenus par les pays importateurs ne compensent pas la baisse des dépenses observée dans les pays exportateurs. Les derniers indicateurs macroéconomiques mettent en relief le ralentissement américain (croissance attendue limitée à +1,6% cette année) alors que l’économie européenne est encore en phase de reprise.

En Europe, Mario Draghi devrait poursuivre sa politique ultra-accommodante tant que le taux d’inflation n’atteint pas l’objectif de 2%. Or, le constat d’une baisse des swaps d’inflation sur cinq ans ne plaide guère en faveur d’une remontée des prix en zone euro. « La politique non conventionnelle menée par la BCE inonde le marché de liquidités et pousse les rémunérations à la baisse. Elle ne fait pas remonter les anticipations d’inflation mais entraîne en revanche une volatilité accrue sur les marchés » constate Patrick Artus.

Dans ce contexte, un investisseur dispose d’un choix limité en matière d’allocation d’actifs.
Les obligations souveraines périphériques n’offrent pas une rémunération en rapport avec les risques qu’elles comportent. La valorisation des obligations High Yield devrait également être impactée par la progression des taux de défaut (notamment dans l’industrie pétrolière américaine). Ainsi, les marchés actions restent incontournables pour tout investisseur en quête de rendement, mais ces marchés sont à aborder avec prudence. La création monétaire débridée des banques centrales augmente considérablement les flux de capitaux et génère une volatilité accrue des indices boursiers qui n’est pas prête de s’atténuer.

La réglementation de plus en plus stricte oblige le client à trouver des solutions prudentes afin d’optimiser sa consommation en capital. Il doit rester présent sur les marchés actions tout en maitrisant la volatilité et le risque des pertes extrêmes de ses placements. Swiss Life Funds (LUX) Equity Global NXS Protect lui permet d’atteindre ces objectifs. Le fonds combine en effet une stratégie d’exposition structurelle aux marchés actions avec une couverture dynamique du fonds via des instruments dérivés. Le niveau de couverture du portefeuille est ajusté en fonction du régime de risque des marchés actions identifié à partir d’indicateurs macroéconomiques et financiers. « La stratégie de couverture de notre portefeuille repose sur l’achat systématique d’options de vente (put) et d’achat (call). Le portefeuille est aussi couvert contre le risque de change pour l’investisseur en euro » précise Tatjana Xenia Puhan, directrice des gestions actions et diversifiées de Swiss Life AM (SLAM).
La difficulté de générer du rendement conjuguée aux contraintes réglementaires pousse les investisseurs institutionnels à repenser leur stratégie d’investissement. « Le projet de ce fonds mis en place conjointement par les équipes de SLAM et de Natixis est de conjuguer l’expertise de deux métiers : la gestion d’actifs et les marchés de capitaux. Dans un environnement de taux bas, de retour de la volatilité et de contraintes réglementaires accrues, la problématique des actions protégées n’a jamais suscité autant d’intérêt chez nos clients» relève Gaël Riboulet, responsable adjoint de l’ingénierie financière dérivés actions de Natixis.

www.swisslife-am.com


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...