Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le label Finansol : désormais un duo à la tête du Comité

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Après douze années passées en tant que Président du Comité du label Finansol, Guy Courtois a décidé de passer la main. Jean-Pierre Lefranc, Directeur financier de la Fondation de France et Isabelle Guénard-Malaussène, experte financière, présideront désormais le Comité : ‘’Accepter cette co-présidence, placée sous le signe de la parité, c’est poursuivre le travail en combinant des expertises complémentaires, tant dans le domaine de la finance que celui de l’Economie Sociale et Solidaire, et en mettant notre énergie en commun au service du label pour soutenir la marque Finansol. Cette collaboration nous permettra d’appréhender ensemble les sujets de fond et amener plus de contenu dans la réflexion’’, indique ce nouveau duo.

Des Présidents qui veulent s’inscrire dans la continuité des valeurs défendues par le Comité

Depuis sa création en 1997, le Comité du label œuvre au développement des placements solidaires en labellisant les produits d’épargne qui respectent un référentiel de critères exigeants notamment en termes de solidarité et de de transparence. Chaque année de nouveaux placements sont labellisés – 144 le sont à l’heure actuelle – tandis que d’autres se voient retirer cette distinction. Ces 5 dernières années, le label Finansol a ainsi été retiré à 30 placements. Le Comité renforce constamment l’exigence de son règlement en introduisant de nouveaux critères. Parmi ceux-ci, on peut citer l’obligation d’une promotion active des produits d’épargne solidaire afin d’inscrire les placements labellisés dans une dynamique commerciale forte.

"Nous nous engageons à ce qu’au travers du Comité du label, la « marque » Finansol permette au grand public de distinguer les placements solidaires des autres placements, en cela qu’ils contribuent réellement et de façon transparente au financement d’activités génératrices d’utilité sociale, sociétale ou environnementale.’’ déclarent pour l’occasion le Président et la Vice-présidente et poursuivent :

‘’Pour cela, nous comprenons que notre mission est :

  • de garantir, grâce à l’indépendance et l’expertise des membres du Comité, une analyse qualitative des placements, dans un contexte de profonde mutation du secteur et des labels,
  • d’accompagner le développement de ces outils financiers pour que chaque épargnant puisse avoir un impact social, sociétal et/ou environnemental concret,
  • et enfin d’encourager la promotion de produits financiers innovants tout en respectant l’exigence de transparence et d’éthique de la finance solidaire, dans un esprit d’ouverture et d’écoute.‘’

L’innovation dans le viseur du Comité

Ces dernières années auront été placées sous le signe de l’innovation et du développement de la finance solidaire. Jean-Pierre Lefranc et Isabelle Guénard-Malaussène arrivent donc à la présidence du Comité du label dans une période d’effervescence. Rien qu’en 2015, le Comité a labellisé 17 placements (contre 8 en 2014), dont 11 ont été proposés par des établissements bancaires comme la Société Générale et la Banque Postale et 6 par des financeurs solidaires comme Solifap (Fondation Abbé Pierre) ou Cocagne Investissement.

‘’Nous pensons que nous vivons un moment charnière, et que c’est une chance pour le label Finansol dont la mission est d’accompagner le développement d’outils financiers permettant à chaque épargnant d’avoir un impact social, sociétal et/ou environnemental concret, et d’encourager la promotion de produits financiers innovants tout en réaffirmant l’exigence de transparence et d’éthique de la finance solidaire. A ce titre, le Comité est confronté à des sujets de fond sur lesquels il va falloir continuer à travailler mais aussi à la mutation du secteur de la finance dite responsable, au sens large : nouveaux acteurs, nouveaux outils, nouveaux labels, nouvelles réglementations.’’, précisent Jean-Pierre Lefranc et Isabelle Guénard-Malaussène.

http://www.finansol.org/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...