Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les prix des matières premières à un niveau plancher représentent des opportunités exceptionnelles

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

ETF Securities, l'un des principaux émetteurs indépendants de produits indiciels cotés (Exchange Traded Products ou ETP), estime que les marchés sont proches de leurs niveaux planchers constants les plus attrayants jamais atteints.

La confiance est certes au plus bas, mais de nombreux indices convaincants pointent vers une hausse des prix en 2016, comme il a été rappelé aux délégués présents lors de la Conférence annuelle des investisseurs d’ETF Securities.

James Butterfill, Responsable de la recherche et de la stratégie d'investissement d'ETF Securities, a déclaré : « Si l'on examine le positionnement net des contrats à terme*, il est clair que nous nous approchons de la position la plus baissière de l'histoire.

Pour nous, cela indique que la tendance baissière est peut-être à son apogée. Il ne s'agit peut-être pas d'une occasion unique dans la vie d'un investisseur, mais au moins d'une occasion unique dans ce cycle économique. »

James Butterfill a précisé que la chute des cours était telle que de nombreuses matières premières se négocient à des prix inférieurs à leur coût marginal de production, contraignant les producteurs internationaux à limiter l'offre.

Parallèlement, la demande devrait rester stable (dans le pire des cas) et pourrait même repartir à la hausse, la baisse des prix du pétrole stimulant la croissance économique et les marges bénéficiaires des entreprises.

James Butterfill a ajouté : « Bien entendu, les marchés ne tiennent plus compte des fondamentaux, et seul le ressenti des investisseurs domine lorsqu'il s'agit de matières premières. 

Mais ce ressenti suit manifestement l'évolution des cours, et l'histoire nous montre que dans un contexte de hausse des taux, les prix du brut et des matières premières industrielles s'orientent généralement à la hausse. »

James Butterfill a minimisé les craintes selon lesquelles le ralentissement économique général observé en Chine pourrait peser lourdement sur les matières premières.

Il a souligné que la croissance de la consommation chinoise des 4 principaux métaux (aluminium, cuivre, zinc et plomb) se poursuit à un rythme de 8,5 % par an*.

Il a précisé : « Les préoccupations actuelles – comme le ralentissement en Chine, les tensions au Moyen-Orient, la surchauffe des marchés d'actions et d'obligations et les risques de défaut des titres à haut rendement – ne sont pas vraiment nouvelles.

La seule inconnue, c'est l'issue de ces neuf années de taux d'intérêt incroyablement bas. »

apogée. Il ne s'agit peut-être pas d'une occasion unique dans la vie d'un investisseur, mais au moins d'une occasion unique dans ce cycle économique. »

James Butterfill a précisé que la chute des cours était telle que de nombreuses matières premières se négocient à des prix inférieurs à leur coût marginal de production, contraignant les producteurs internationaux à limiter l'offre.

Parallèlement, la demande devrait rester stable (dans le pire des cas) et pourrait même repartir à la hausse, la baisse des prix du pétrole stimulant la croissance économique et les marges bénéficiaires des entreprises.

James Butterfill a ajouté : « Bien entendu, les marchés ne tiennent plus compte des fondamentaux, et seul le ressenti des investisseurs domine lorsqu'il s'agit de matières premières. 

Mais ce ressenti suit manifestement l'évolution des cours, et l'histoire nous montre que dans un contexte de hausse des taux, les prix du brut et des matières premières industrielles s'orientent généralement à la hausse. »

James Butterfill a minimisé les craintes selon lesquelles le ralentissement économique général observé en Chine pourrait peser lourdement sur les matières premières.

Il a souligné que la croissance de la consommation chinoise des 4 principaux métaux (aluminium, cuivre, zinc et plomb) se poursuit à un rythme de 8,5 % par an*.

Il a précisé : « Les préoccupations actuelles – comme le ralentissement en Chine, les tensions au Moyen-Orient, la surchauffe des marchés d'actions et d'obligations et les risques de défaut des titres à haut rendement – ne sont pas vraiment nouvelles.

La seule inconnue, c'est l'issue de ces neuf années de taux d'intérêt incroyablement bas. »

En réponse aux préoccupations concernant le rendement des dividendes, il a déclaré que certaines entreprises réduiraient leurs dividendes ce trimestre tandis que d'autres préfèreront opter pour une réduction de leurs dépenses d'investissement.

« Le danger est qu'une baisse drastique des dépenses d'investissement nuise aux infrastructures futures et aux capacités de production des entreprises. Selon moi, il est plus logique de posséder le pétrole que les compagnies pétrolières. »

ETF Securities est l'un des principaux émetteurs indépendants de produits indiciels cotés (ETP) et un précurseur reconnu dans ce domaine, notamment pour avoir créé le premier ETP adossé à l'or au monde.

Le groupe offre aux investisseurs une exposition directe à un large éventail de variations de prix des matières premières par le biais de ses ETP classiques, ainsi qu’à une sélection croissante de produits assortis d'une exposition courte et avec effet de levier.

www.etfsecurities.com

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...