Connexion
/ Inscription
Mon espace

A La Rochelle, le marché immobilier repart

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Décryptage d’OptimHome, réseau immobilier

Après un net recul du nombre de transactions dans la ville et son agglomération, le marché repart et est particulièrement attractif pour les séniors, les étudiants, l’accession à la propriété, le secondaire ou l’investissement.

Le centre historique toujours aussi attractif
Les demandes restent soutenues notamment pour des appartements de petite surface à rénover. Les prix dans ce secteur oscillent entre 90 000€ pour un studio ou encore 250 000€ pour une maison d’environ 80 m².

Les quartiers de la Genette, Fétilly, Trompette et Jéricho séduisent toujours
Emplacements privilégiés par la proximité immédiate de la mer, des parcs et des commerces, les prix varient dans ces quartiers entre 260 000 et 350 000€ pour une maison d’environ 90 m².

Le quartier des Minimes a toujours le vent en poupe
Avec son université, son port et ses immeubles de standing, le quartier des Minimes reste un lieu privilégié. Les prix au m² varient entre 3 800 et 4 500€ précisent Florian Cron et Mael Huort, conseillers en immobilier OptimHome.

Les quartiers de la Pallice, de Saint Maurice ou certaines communes de la 1ère couronne sont de plus en plus recherchés
Pour les budgets plus « compressés », il faut se diriger plus à l’ouest de la Rochelle, La Pallice ou encore Saint Maurice. Ces quartiers prennent néanmoins de la valeur et les prix oscillent désormais entre 170 000 et 200 000€.
Certaines communes de la 1ère couronne sont également très recherchées. Elles proposent des logements avec de très belles prestations avec un prix plus « doux ». C’est le cas de Marsilly ou Lagord ou les prix des villas de 3 ou 4 pièces avec jardin se situent entre 270 000 et 360 000€, constatent Stéphanie Oudart et Aude Laemmel, conseillères en immobilier OptimHome.

L’île de Ré, un marché qui se maintient
Grâce à son charme, le marché de immobilier de l’Ile de Ré a bien résisté, et ce malgré la révision du plan de prévention des risques naturels. Selon Philippe Lailler conseiller OptimHome, la demande se situe aux environs des 400 000€ (préciser pour quel type de bien) et plus particulièrement pour du secondaire.

Dans le neuf les projets se multiplient
Le marché locatif est particulièrement soutenu en raison notamment de la présence d’un grand nombre d’étudiants. Les prix sont cependant assez élevés et se situent à environ 450€/mois pour un T 1 et 520€ pour un T2. La construction est également très active sur certaines communes de la 1ère couronne ou les prix sont plus abordables.

http://www.optimhome.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...