Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les perspectives Mondiales 2013 de Russell Investments.

En 2013, Russell prévoit un environnement de marché modérément positif mais volatil ; les investisseurs pourraient percevoir de nouveaux signes de reprise de l’économie mondiale, cette dernière dopée notamment par la poursuite de la croissance aux Etats-Unis et en Chine. Malgré tout, la volatilité risque de rester élevée pendant la quasi-totalité de l’année, alimentée par le tiraillement permanent au sein de la zone euro entre les politiques d’austérité déflationnistes et celles de relance monétaire.

Les stratégistes de Russell ont retenu six thèmes qui devraient avoir des répercussions importantes sur les marchés et les performances des différentes classes d’actifs pour 2013 :

- Le marché américain : le pays va-t-il enfin s’attaquer aux difficultés de long-terme ?

- Zone euro : trouver le bon dosage de politiques économiques, monétaires et budgétaires

- Actions internationales : la vague montante peut ne pas profiter à tous de manière égale.

- Marchés émergents : en position pour surperformer.

- Perspectives sur les devises mondiales : dans la continuité, mais beaucoup de risques.

- Matières premières : la politique monétaire ne dicte pas tout.

En raison de la dynamique de la reprise économique aux Etats-Unis, des effets persistants de la récession et des interventions de la Fed, Russell anticipe une forte pression sur les investisseurs, qui les inciterait à s’éloigner des classes d’actifs refuge, pour se positionner plus haut sur l’échelle du risque.

Les prévisions Russell pour 2013 en bref :

- Poursuite de la reprise en racine carrée aux Etats-Unis ; la croissance économique estimée à 2,1% pour 2013 pourrait s’accélérer pour atteindre 2,5 à 2,75% d’ici le second semestre.

- Inflation sous-jacente modérée, à moyen terme, aux Etats-Unis, de l’ordre de 1,9%.

- Rendement de 2,15% sur les obligations à 10 ans américaines d’ici fin 2013.

- Les indicateurs économiques en temps réel n’assimilent pas un scénario catastrophe lié à la falaise fiscale mais un coup de frein plus modéré.

- Reprise cyclique de l’économie chinoise, permettant une croissance du PIB de l’ordre de 8% en 2013.

- Une zone euro qui restera intacte, et poursuite du bras de fer entre partisans de l’austérité et ceux de la relance par la croissance.

Alain Zeitouni, Directeur de la gestion multi-actifs de Russell Investments France, conclut « Sur la base de notre scénario central, fondé sur une croissance réelle du PIB de 2,1% et sur une hausse modérée des rendements obligataires, le marché actions aux Etats-Unis devrait terminer l’année 2013 sur une hausse à un chiffre.» En vue de ce scénario, nous prévoyons un indice Russell 1000 à 830 points fin 2013. Cette projection se traduit par une hausse annuelle de 5,8%, sur la base d’une clôture à 784,5 points le 7 décembre 2012.

Lire la suite...


Articles en relation