Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Tout Paris n'est plus à vendre »

A la Une - Brique par Brique
ABONNÉS

Extrait de l’analyse de Paris Ouest Sotheby's International Realty 

Dans la continuité d'une belle année 2015, le marché de l’immobilier de luxe affiche une activité particulièrement forte depuis septembre. Après des mois qui ont vu le stock de biens à vendre augmenter, l'acceptation d'offres réalistes tend pour la première fois à faire baisser ce portefeuille. Selon Paulo Fernandes, directeur associé de Paris Ouest Sotheby's International Realty : « Tout Paris n'est plus à vendre ». Ces derniers temps, en effet, beaucoup de biens entre 180 et 500m² trouvent preneurs, plus aisément que ceux entre 90 à 150m².


Comportement vendeurs / agences
 : exclusivité et fidélisation

Frank Sylvaire, directeur associé de Paris Ouest Sotheby's International Realty, constate qu'« il y a un engouement croissant pour les mandats exclusifs car les propriétaires ont compris que cela était aussi dans leur intérêt. Ils privilégient maintenant la qualité des agences à la quantité ».


Nouveau type d'acquéreurs très présent
 : les fonds d'investissement

Depuis septembre, beaucoup de fonds d'investissement achètent de l'immobilier à Paris en raison de la faiblesse actuelle des prix comparée aux autres capitales comme Londres, New York ou Hong Kong. Ils sont demandeurs de grandes surfaces, plutôt des immeubles, pour pouvoir les diviser. Il s'agit de créer de la valeur assez ­rapidement en restructurant les immeubles acquis. En investissant leur argent sur la place de Paris, ils sont assurés de générer une plus-value immobilière sur le long terme. Et la parité euros/dollars, cumulée à la baisse d'environ 15% des prix des biens de prestige, permet à ces investisseurs de faire une économie de 25% !


La clientèle française, à la recherche de biens avec travaux

Toujours très présents sur le marché de l'immobilier de luxe, les Français sont à la recherche de « la bonne affaire ». Face au stock très élevé de propriétés, ils bénéficient d'un large choix. Mais, contrairement à la majorité des clients étrangers qui n'achètent que si le bien est en parfait état, beaucoup de Français s'orientent vers des biens à rénover.
Autre tendance émergente de la part de la clientèle française et étrangère : l'achat d'immeubles de bureaux pour les transformer en habitation.


Profils différents
 des acquéreurs étrangers : activité forte avec les Moyen-Orientaux, arrivée des Chinois et disparition des Russes

Les Moyen-Orientaux (Saoudiens et Qataris) achètent beaucoup en ce moment et se focalisent sur les adresses les plus prestigieuses de la capitale comme les biens refaits du Triangle d'Or (avenue François 1er/avenue Montaigne/Iéna). Leur volonté est de disposer d'un pied-à-terre à Paris, ville qui fait toujours rêver. Beaucoup de pied-à-terre de 90 à 130m² dans le 8ème arrondissement sont à vendre et trouvent rapidement acquéreur. Paris Ouest Sotheby's International Realty a par exemple réalisé récemment la vente, en une semaine seulement, d'un appartement de 120m² calme et en parfait état autour de la Madeleine pour le montant de 1,38M€, soit 11 500€/m².
La clientèle chinoise arrive sur le marché avec l'envie de concrétiser son projet immobilier. Elle rejoint les Américains qui sont de retour, et les Anglais et Libanais qui ont maintenu leur présence.
Les acheteurs russes et originaires d'Europe de l'Est ont disparu. La dévaluation du rouble et leurs difficultés d'accès aux marchés des devises étrangères (dollars et euros) en sont les principales raisons.

Lire l’intégralité de l’analyse
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2005617/2015-12_POSIR_Tendances-rentree-immo-luxe-Paris.pdf

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation