Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'allocation en Smart Beta devrait progresser sur les 3 prochaines années…

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

… pour atteindre 16% des portefeuilles d’investissement selon l’étude d'Invesco PowerShares, « The Emergence of a New Era in Index Investing ».  

Cette étude brosse en effet un tableau positif en termes de croissance des stratégies Smart Beta, 60% des utilisateurs pensant que ces stratégies deviendront un investissement largement employé au cours des prochaines années. Elle souligne que les professionnels de la gestion d’actifs et les conseillers financiers se tournent de plus en plus vers des stratégies Smart Beta en tant que partie intégrante des portefeuilles des investisseurs, ces stratégies pesant actuellement 9% du portefeuille d'un utilisateur. Parmi ceux qui utilisent les stratégies Smart Beta, 91% affirment que cela a répondu à leurs attentes, et 78% les recommandent à leurs clients, collègues ou professionnels du conseil financier.
La principale raison mise en avant par les sondés pour investir en Smart Beta est une forte conviction dans la stratégie retenue, suivie par un besoin de diversification. Toutefois, en particulier au Royaume-Uni, les utilisateurs sont davantage influencés dans leur choix par les coûts que leurs homologues d'Europe continentale. Cela peut s'expliquer par la réforme des rémunérations des conseillers financiers imposée par le Retail Distribution Review mise en œuvre par le régulateur britannique exigeant la transparence des frais et des coûts.

Pour autant, la demande est actuellement soutenue par les recommandations des professionnels, plutôt que par les demandes des clients. Les professionnels de la gestion d’actifs et les conseillers financiers présentent les stratégies Smart Beta à leurs clients de diverses manières, notamment comme un moyen de répondre à un objectif d'investissement ou bien dans le cadre d'un examen des coûts.

Thibaud de Cherisey, Directeur du développement ETF Europe d’Invesco PowerShares déclare: « les résultats de cette étude soutiennent notre point de vue selon lequel l'indexation basée sur des facteurs bénéficie d'un grand engouement en Europe. Trois thèmes principaux émergent : le premier est que les stratégies de Smart Beta sont considérées comme une solution aux besoins des investisseurs en raison de leur capacité à répondre aux objectifs d'investissement. Deuxièmement, les stratégies Smart Beta peuvent être mises en œuvre dans des portefeuilles de multiples façons et peuvent soit compléter des stratégies passives et actives existantes, soit commencer à les remplacer en tant que support d'investissement alternatif. Cela ouvre une nouvelle ère pour la gestion indicielle. Enfin, les utilisateurs sont aussi promoteurs de ces stratégies, les recommandant aussi bien à leurs clients qu'à leurs pairs au sein de l'industrie ».

De nombreux adeptes du Smart Beta ont utilisé les placements indexés traditionnels comme une première étape vers le Smart Beta, 63% des répondants utilisateurs de Smart Beta ayant commencé avec des indices pondérés par les capitalisations. Lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre du Smart Beta, l’approche consiste à allouer ces investissements de façon tactique, stratégique (voire les deux).
Les non-utilisateurs de Smart Beta expliquent leur choix selon trois raisons principales : un manque de connaissances (52% des non-utilisateurs disent qu'ils ne comprennent pas complètement les avantages des stratégies Smart Beta), des limitations dans leur approche d'investissement imposées par leur organisation (32%) ou, simplement, une préférence en faveur de la gestion active (83%).

L'enquête révèle que certains utilisateurs se sont trouvés face à des défis particuliers lors de leur premier investissement, l'aspect le plus compliqué étant de comprendre comment une stratégie peut impacter l'exposition à certains facteurs, aussi bien en termes de classes d'actifs que d'expositions géographiques. Cependant, la plupart des investisseurs ne considèrent pas ces questions comme difficiles à régler. Lors d’un premier investissement, 69% des utilisateurs ont commencé par une stratégie mono-factorielle, alors que 31% ont décidé d'investir dans des stratégies multifactorielles dès le départ. Les stratégies initiales les plus populaires sont celles liées aux facteurs de volatilité (46% des utilisateurs ayant sélectionné ce type de stratégie), de dividende (44%) et de pondération fondamentale (40%).

Cette étude met en évidence des différences considérables dans l'adoption pour le Smart Beta à travers l'Europe : en Allemagne, 83% des utilisateurs estiment que leur allocation va augmenter dans les trois prochaines années, 64% au Royaume-Uni, 69% en Suisse et seulement 59% en Italie. L’allocation de stratégies de Smart Beta dans les portefeuilles n’a commencé que récemment. Cependant, les utilisateurs anticipent une augmentation significative de ces stratégies sur les 3 prochaines années : au Royaume-Uni ils attendent une progression de 12% actuellement du portefeuille total à 20%, en Allemagne de 10 à 19%, en Suisse de 7 à 12% et en Italie de 8 à 14%.

http://www.invescopowershares.net/portal/site/splash-ps

 

           

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...