Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le cycle économique américain suffisamment vertueux pour une remontée des taux en décembre

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Dan Roberts, Directeur des investissements chez MacKay Shields LLC, gestionnaire des fonds en obligations d’entreprises nord-américains de Nordea Investment Funds, juge l’économie américaine suffisamment solide pour que la Fed puisse préparer une première remontée des taux d’intérêt en décembre.

Lors de son dernier comité monétaire, la Fed a choisi de reporter la hausse de ses taux directeurs. Le retour des incertitudes quant à l’environnement économique global, compte tenu du ralentissement chinois, a semble-t-il convaincu la banque centrale américaine de temporiser.
Pourtant, le cycle économique américain présente des signes de robustesse, avec un marché de l’emploi aujourd’hui bien orienté. Les demandes d’inscriptions hebdomadaires au chômage, un indicateur clé outre-Atlantique, sont en baisse constante et significative. Si bien qu’après 28 semaines consécutives sous le seuil de 300 000, les inscriptions hebdomadaires retrouvent leur niveau du début des années 2000, avant l’éclatement de la bulle internet.

Après 5 années de redressement, la croissance de l’emploi non agricole avoisine 2% (en glissement annuel), tandis que la reprise à plein régime de l’activité des entreprises a permis une forte augmentation des nouvelles offres d’emploi (JOLTS : Job Openings Labor Turnover Survey). A 5,4 millions selon les dernières statistiques disponibles du mois d’août, elles sont proches de niveaux record, et représentent 3,6% du total des emplois américains.


Résilience face au risque de « ralentissement importé » de Chine

La faiblesse actuelle des cours du pétrole, qui profite au pouvoir d’achat des ménages, et la reprise du marché immobilier soutiennent également l’activité économique. Le secteur privé américain a connu un profond mouvement de désendettement après la crise de 2008 et nous observons une nette amélioration du ratio dette/revenus disponibles chez les ménages, passé d’environ 130% il y a 7 ans à 102% aujourd’hui. L’assainissement de la situation financière des ménages contribue à revigorer le secteur immobilier, en témoignent la croissance des mises en chantier et la hausse de l’emploi dans le secteur du bâtiment.

Par ailleurs, le scénario d’un « ralentissement importé » de Chine est à relativiser, les dommages collatéraux étant aujourd’hui bénins pour les Etats-Unis. En effet, les exportations américaines vers la Chine ne représentent que 0,80% du PIB des Etats-Unis. Et même en considérant les liens commerciaux qui unissent les Etats-Unis avec les pays les plus sensibles au ralentissement économique chinois, le risque de répercussion reste réduit : si la Corée du Sud et l’Australie sont les plus gros exportateurs nets vers la Chine, en revanche, ces pays importent assez peu de biens américains.

Dans ces conditions, notre scénario est celui d’une 1ère remontée des taux directeurs de la Fed en décembre. La banque centrale devrait d’ici là (et en particulier lors de son comité monétaire du 27 et 28 octobre) préparer les marchés à cette perspective.

http://www.nordea.lu/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...