Connexion
/ Inscription
Mon espace

Baisse des frais de gestion de Gaspal Court Terme

ABONNÉS

Le mouvement de baisse des taux monétaires s’est poursuivi depuis l’action de la BCE (Quantitaive Easing) en janvier 2015 : EONIA de -0,079% à -0,136% / Euribor 3 mois de 0.076% à -0.037%). Cette baisse des taux s’est répercutée sur le rendement des obligations corporate et bancaires d’échéances courtes sur lesquelles Gaspal Court Terme est investi.

Cet environnement de taux bas va se poursuivre au moins jusqu’à la fin du programme annoncé de rachat de titres et de dettes souveraines sur le marché par la BCE, soit en septembre 2016. Inquiète des perspectives de baisse de l’inflation dans la zone euro, la BCE a laissé entendre qu’elle pourrait augmenter la taille et la durée de son action.
La hausse de la volatilité sur les marchés ces derniers mois a tout d’abord résulté des incertitudes quant à un accord sur la dette grecque (juin/juillet 2015). Les investisseurs se sont par la suite inquiétés des conséquences d’un ralentissement économique en Chine et dans les pays émergents. Ces évènements ont eu pour effet un élargissement des spreads de crédit aussi bien sur les obligations « Investment Grade » que « High Yield ».

Dans cet environnement, Gaspal Gestion a décidé de baisser les frais de gestion de Gaspal Court Terme de 0,10% soit de 0,40% à 0,30% pour la part I et de 0,62% à 0,52% pour la part R afin de préserver l’intérêt des porteurs de parts.
Sur les trois dernières années, le drawdown maximum subi par l’OPC est de -0,19% (juin 2015) et a été rattrapé en moins de deux mois (août 2015) malgré la forte volatilité des marchés sur la période, comme évoqué ci-dessus. Le graphique ci-joint illustre bien la résistance de Gaspal Court Terme à la baisse des taux et sa capacité à récupérer le drawdown de juin dernier.

A ce jour, Gaspal Court Terme offre un taux de rendement instantané brut  de 1,03% (soit EONIA +117 bps) et une sensibilité taux de 0,68% tout en conservant une volatilité faible (0,21%). La durée de vie moyenne des titres en portefeuille est de 272 jours.

Depuis la création de l’OPC en avril 2003, la performance a été proche d’EONIA capitalisé + 1%. Une politique de  gestion prudente ainsi qu’un suivi rigoureux des risques de crédit des émetteurs en portefeuille ont permis de préserver des performances positives même les années où les marchés ont fortement chuté comme 2008 (+3,65%) et 2011 (+1,02%).

Gaspal accorde par ailleurs une attention particulière à la liquidité en préservant notamment un volant d’OPC monétaires de grands réseaux.

http://www.gaspalgestion.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection diversifiée bat à nouveau le CAC40

Les incertitudes politiques, la hausse des taux aux Etats-Unis, la perspective d'un ralentissement économique mondial et la guerre commerciale sino-américaine brouillent les cartes. Dans ce contexte où l'imprévisibilité règne, les marchés ont tout de même rebondi. Notre sélection en a profité. Depuis la dernière mise à jour (le 6 décembre), notre sélection s'est adjugé 1,6 %. C'est mieux que le Cac 40 dans la période : + 0,5 %. Cette relativement bonne tenue d'ensemble, en dépit de l'étonnante...