Connexion
/ Inscription
Mon espace

Des opportunités d’investissement malgré les turbulences à venir

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Face à la volatilité persistante des marchés, Martin Currie identifie des opportunités d’investissement et met en garde contre les turbulences à venir.

L’épisode de volatilité observé actuellement sur les marchés actions n’est pas terminé et de nouvelles ondes de choc sont à prévoir, selon l’équipe de gestion Actions Européennes de Martin Currie, filiale de Legg Mason.
Michael Browne, gérant de portefeuille et responsable de la stratégie Long/Short sur les marchés européens, explique que cet épisode de volatilité pourrait continuer tant que les principaux moteurs de l’économie mondiale continuent d’évoluer dans différentes directions : « Nous anticipons des secousses sur les marchés européens et mondiaux, qui restent impactés par les guerres économiques. Les marchés n’ont pas encore assimilé la nature évolutive de la croissance mondiale ainsi que ses nouveaux moteurs ».

Le fonds Martin Currie GF European Absolute Alpha* a enregistré une performance positive de 1,5%** en août malgré les ventes massives qui ont pesé sur le marché, notamment grâce à une combinaison porteuse de positions longues et courtes. Cette performance est à comparer à celle de l’indice de référence, le MSCI Europe, qui a perdu 7,3%. Le fonds surperforme son indice de près de 9%.  

Michael Browne ajoute que l’équipe de gestion avait déjà commencé à privilégier la prudence un mois avant que les marchés ne s’essoufflent. En effet, l’association de la faiblesse des prix du pétrole, de l’absence de reprise au niveau de la consommation des ménages et de la baisse continue de l’investissement des entreprises avait commencé à peser sur la confiance du marché. « En août, il est devenu clair que la Réserve Fédérale américaine s’apprêtait à relever ses taux, tandis que la Chine et les autres marchés émergents ralentissaient fortement. Les publications de résultats des entreprises ont déçu le marché, ce qui a pesé encore davantage sur les niveaux de confiance; nous avons donc réduit notre exposition à 26% en milieu de mois. Nous avons ensuite reconstruit notre exposition durant la forte baisse des marchés, lorsque ces derniers ont corrigé de manière excessive », explique-t-il.  

Pour Michael Browne, la forte baisse enregistrée par les marchés européens et américains en août a engendré un écart de valorisation qui peut être exploité. L’équipe de gestion Long-Short Europe de Martin Currie estime qu’au regard des PER et du P/B, le marché européen s’échange aujourd’hui en dessous de ses moyennes à long terme. « En raison de la volatilité et des performances négatives enregistrées durant les mois d’été, les entreprises ont procédé à des rebalancements et à des réallocations de capital. La valorisation des marchés est redevenue plus attrayante. Ce mouvement devrait se poursuivre et nous resterons donc réactifs et positifs» précise Michael Browne.

Si la volatilité se maintient, certains segments de marché pourraient offrir de belles opportunités pour les investisseurs, notamment dans le secteur des matières premières, où la pression sur les prix peut entraîner des révisions à la baisse sur les bénéfices. « Bien que le marché ait déjà intégré le ralentissement en Asie, ce mouvement pourrait s’intensifier, notamment si le yuan continue de se déprécier. Le marché a également enregistré le ralentissement majeur au niveau des bénéfices des entreprises dans les secteurs du pétrole, du gaz et des matériaux, mais ici aussi, la tendance n’est peut-être pas terminée. Néanmoins, selon nos analyses, la déflation continue sur les matières premières et les biens importés n’a pas encore été intégrée par le marché, et nous pensons que cette thématique offre également des opportunités pour les investisseurs », conclut Michael Browne.  

* Le fonds a changé de nom le 30 avril 2015. Le fonds s’appelait auparavant Martin Currie GF European Absolute Alpha Fund.
** Source des performances : Martin Currie/ Bloomberg à fin août 2015. Part standard couverte en euros et nette de frais.

http://www.leggmason.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...