Connexion
/ Inscription
Mon espace

Deutsche AWM analyse les marchés

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

5 questions à Stéphane Junod, Chief Investment Officer, Wealth Management, Europe et Moyen-Orient et Afrique de Deutsche AWM.


Les marchés peuvent-ils absorber la première hausse de taux de la Fed?

Bien que le contexte chinois ne soit pas encourageant, l’économie américaine continue de bien se porter et la zone euro se remet sur pieds, ce qui signifie que toute correction sur les marchés développés est susceptible de n'être que de courte durée. La situation est plus difficile pour les marchés émergents. À plus long terme, les anticipations du marché concernant les hausses de taux ultérieures sont maintenant bien en-dessous des prévisions des membres du Comité Fédéral d’Open Market (FOMC) faites avant que les difficultés récentes de la Chine jettent une ombre sur ces dernières.

La politique monétaire restera-t-elle géographiquement divergente?

Le Royaume-Uni pourrait suivre les traces des États-Unis et augmenter ses taux en 2016. Mais ailleurs dans le monde, la politique monétaire est susceptible de rester très expansionniste. La situation étant devenu plus complexe qu'une simple division entre les États-Unis d’un côté, et la Zone euro de l’autre. Par exemple, les exportateurs de matières premières dans les marchés développés sont susceptibles de garder la politique lâche pour compenser les effets des faibles prix des matières premières. Les marchés émergents - la Chine en première ligne - peuvent encore assouplir leur politique pour relancer la croissance.

Les implications de la dévaluation de la monnaie chinoise sera-elle de longue durée?

La récente dévaluation du yuan chinois devrait être considérée comme le début d'un processus de libéralisation du yuan. Ceci aura des implications multiples et de longue durée. Les pays en concurrence avec la Chine pour des parts de marché pourraient souffrir, ainsi que ceux qui exportent vers la Chine. En Chine, l’accent sera mis sur les corporate ayant des niveaux élevés de dette libellée en dollars.

La croissance plus lente des exportations des marchés émergents n’est-il qu’un phénomène passager?

La croissance économique globale des marchés émergents reste forte, mais il semble y avoir une tendance de fond vers une croissance plus lente des exportations, même après la récente dépréciation de la monnaie/devise. Un changement structurel vers la consommation dans de nombreux marchés émergents peut être l'une des raisons. Une autre pourrait être l'augmentation de la complexité des économies asiatiques, signifiant que celles-ci peuvent désormais gérer plusieurs aspects du processus de production en ayant de moins en moins recours aux apports du commerce extérieur externes.

Les prix du pétrole vont-ils augmenter au cours des 12 prochains mois?

Le problème reste essentiellement celui de la surproduction, les marchés étant concernés non seulement par des niveaux élevés de la production américaine, mais aussi par l'augmentation de la production des pays de l’OPEP - et la perspective de la hausse des exportations iraniennes. Mais nous pensons que les fondamentaux financiers peuvent éventuellement avoir le dessus. Des attentes persistantes de prix faibles peuvent décourager Les investissements et les forages américains est susceptible de continuer à diminuer. Enfin, diminution de la production américaine peut mettre un plancher les prix, même si nous ne prévoyons pas de rapide mouvement haussier sur les prix.

https://deutscheawm.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...