Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Europe fait fi de la tourmente asiatique

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Nicolas Chéron, Stratégiste chez CMC Markets

Le ralentissement chinois continu sa course avec une chute de 13,8% des importations contre 8,1% attendus. Etant donné ces statistiques la croissance du PIB du troisième trimestre en Chine devrait passer sous la barre des 7% comme de nombreux économistes l’envisagent. Malgré tout, l’indice Chinois a terminé dans le vert ce jour à +2,9%, après une hausse rapide de 5% dans les dernières heures de cotation. Peut-être que les plus de 200 Milliards mis sur la table par le gouvernement afin de soutenir le marché action commencent à faire effet.

La première victime de la décélération Chinoise est bien évidemment son voisin le Japon dont le PIB est ressorti en baisse de 1,2% cette nuit alors que le consensus attendait -1,8%. Ce chiffre inférieur aux attentes n’aura pas réussi à maintenir l’appétit pour le risque, la bourse de Tokyo a terminé en baisse de 2,4% sur la séance et passe ainsi dans le rouge en 2015. Il va potentiellement être grand temps que Shinzo Abe se pose la question d’augmenter son quantitative easing pour artificiellement supporter les cours des actions nippones.

Du côté européen, les dépenses publiques ainsi que le PIB sont ressortis supérieurs aux attentes. La stabilité européenne est devenue appréciable alors que le moteur asiatique s'enraie. Aussi, les opérateurs se sont concentrés sur la bonne tenue du marché chinois et restent inscrits dans le processus de reprise haussière initié après la forte chute du lundi 24 août.

Techniquement, le CAC40 s’inscrit à moyen terme dans une figure d’élargissement. Suite au test de la borne basse un retour vers les moyennes mobiles est en train de s’opérer. Etant donné l’appétit pour le risque, les 4700 pourraient être testés dans les séances à venir. En cas de dépassement de ce seuil, la zone des 4850/4900 pourrait alors être à la clé. A contrario, un maintien des cours dans le range 4500/4700 perdurerait.

http://www.cmcmarkets.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...