Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’année 2015 marque une vraie rupture pour les épargnants français

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Les épargnants français ont pris conscience de l’environnement de taux très bas et des conséquences potentielles en termes de performance sur leur épargne. Tel est résultat de la 2ème étude menée par Natixis Global AM auprès des épargnants français disposant d’un patrimoine financier, détenu en banque, compris entre 75 000 et 300 000€.

Ainsi :
- 80% des épargnants ont noté la baisse de rémunération des produits d’épargne réglementés et des taux d’intérêt
- 64% ont perçu la baisse de rentabilité de l’assurance-vie en euros
- 40% pronostiquent la poursuite de la baisse de rémunération du livret A
- 42% pronostiquent la rentabilité de l’assurance-vie en euros
- 64% ont identifié la remontée des cours de bourse de ces dernières années.

Lorsqu’on interroge les épargnants sur le niveau à partir duquel ils estiment un placement rentable, 52% donnent des réponses comprises entre 3 et 5%. Pour eux, de façon très réaliste, dépasser les 3% par an constitue un cap.
« Les épargnants français ont pris conscience du nouveau référentiel de taux très bas qui s’impose à eux et de ses impacts en termes de rendement sur les produits d’épargne classique » commente Christine Lacoste, directrice développement réseaux de Natixis AM.

A nouvelle donne, nouvelles dynamiques : les épargnants sont prêts à dynamiser leurs placements pour se constituer une épargne de long terme plus performante :
- 71% jugent favorable la révision des objectifs de placement,
- 71% également sont prêts à se diversifier sur de nouveaux placements adaptés à l’évolution du contexte,
- 60% à investir sur des placements liés aux marchés boursiers.

Sur la même période, une part significative des épargnants est passée à l’acte :
- 41% ont revu leurs objectifs,
- 38% ont diversifié leur épargne,
- 30% ont investi sur les marchés financiers.


« Les résultats de notre étude confirment nos observations sur le terrain : les épargnants reviennent progressivement vers des placements potentiellement plus performants, notamment les OPC3 et les Unités de Compte diversifiés, pour lesquels ils acceptent une prise de risque raisonnée
» explique Christine Lacoste.


Les épargnants français accordent plus d’attention aux économies budgétaires immédiates qu’à la révision régulière et agile de leurs stratégies d’épargne,
pourtant porteuses de gains potentiels plus importants sur le long terme. Dans cette prise de conscience, le rôle du conseiller financier est clé.

La retraite reste une préoccupation dominante avec un regain d’intérêt pour les placements plus dynamiques, notamment sur les marchés financiers.
Comme en 2014, la préparation de la retraite reste un objectif prééminent pour les épargnants. La proportion d’entre eux mettant de l’argent de côté pour leur retraite reste élevée en 2015, à plus de 66% (64% en 2014).

Accéder au détail de ces deux derniers points via : http://www.nam.natixis.com/fr-FR/Presse/Communiques-de-presse/Archive/2014-08

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...