Connexion
/ Inscription
Mon espace

Si elle se maintenait, la baisse du prix du pétrole affecterait les perspectives d’inflation

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’analyse de Christophe Morel, Chef économiste chez Groupama AM 

L’essentiel de la baisse du prix du pétrole depuis le début juillet est lié à l’offre (accord avec l’Iran, hausse de la production américaine) et non à la demande (questionnement sur la croissance chinoise). En effet, si la baisse du prix du pétrole relevait de la demande, elle se traduirait aussi dans le prix des matières premières industrielles. Force est de constater qu’à l’instar de l’épisode de baisse de l’automne 2014, la diminution récente du prix des matières premières industrielles est sans commune mesure avec celle du prix du pétrole.

Le déséquilibre sur le marché du pétrole a encore augmenté : l’offre mondiale progresse toujours plus dynamiquement que la demande. L’excès d’offre mondiale par rapport à la demande s’établit désormais entre 1,5 et 2 millions de barils par jour et peut justifier un baril entre 45 et 50$. La « surprise » vient du fait que la production américaine n’a pour le moment pas baissé, et elle a même sensiblement augmenté.

Depuis 3 ans, cette hausse a contribué pour 2/3 à l’augmentation de l’offre mondiale. A demande inchangée, une résorption du déséquilibre sur le marché mondial suppose forcément un ajustement de l’offre américaine. En supposant que l’ajustement se concentre uniquement aux États-Unis, il faudrait donc que la production US baisse de près de 20% (c’est-à-dire qu’elle revienne sur son niveau de début 2014) pour que le prix du pétrole remonte. Si la production américaine ne corrige pas suffisamment, le risque est même encore baissier.

A court terme, il n’est pas sûr que l’offre américaine s’ajuste pour des raisons climatiques et de coût de production.  A moyen terme, cela devrait pourtant survenir au vue de l’exceptionnel ajustement de l’investissement dans le secteur de l’exploration minière de près de 70% en rythme annualisé sur le 1ersemestre ! Hors énergie, l’investissement aux États-Unis a progressé sur le même rythme qu’en 2014 traduisant là un choc spécifique sur l’industrie américaine. De ce point de vue, il est crucial d’accorder une grande importance à l’enquête de conjoncture dans la Région de Kansas pour diagnostiquer les signes de stabilisation.

Puisqu’il ne s’agit pas d’un « impact de la demande », cette baisse du prix du pétrole constitue donc à terme un « choc d’offre positif ».Toutefois, à court terme, cette variation du prix du pétrole entretient la volatilité et alimente de fait l’incertitude. Évidemment, si elle se maintient, la baisse du prix du pétrole affecterait les perspectives d’inflation.  

Ainsi, si le prix du pétrole WTI se maintient à 46$, cela nous conduirait à abaisser notre prévision d’inflation :
- en Zone euro : de 1/10ème en 2015 et 2/10ème en 2016
- aux États-Unis : 2/10ème en 2015 et 3/10ème  en 2016

Plus d’informations : http://www.groupama-am.fr/fre/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...