Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Un an après les élections, perspectives toujours porteuses en Inde

« Après une forte hausse dans le sillage des élections de l’an dernier, la bourse indienne a fait preuve d’une certaine faiblesse ces derniers mois. A nos yeux, loin de représenter une baisse d’intérêt de cette classe d’actifs, ceci constitue plutôt une opportunité d’investissement, les perspectives à long terme restant intactes. Le gouvernement actuel est beaucoup plus efficace que le précédent et nous restons confiants sur les perspectives de croissances des bénéfices des entreprises au cours des prochains trimestres » explique Ajay Argal, gérant du Baring Indian Fund.

Avec cette nouvelle législature, trois des cinq projets de lois importants ont déjà été votés par le parlement :
- La première concerne l’exploitation du charbon, désormais ouvert au secteur privé. La production d’énergie devrait de ce fait sensiblement augmenter.
- La deuxième, qui est relative aux assurances, permet aux compagnies étrangères de faire passer leur participation dans les compagnies indiennes de 26 à 49%, ce qui est favorable aux investissements directs étrangers en Inde.
- La troisième apporte plus de clarté dans l’attribution de nouvelles concessions minières, le gouvernement central devant désormais solliciter des offres compétitives.

Les investisseurs se sont inquiétés du report du projet de loi sur une taxe sur les biens et services, taxe destinée à créer une sorte de marché commun en démantelant les barrières existant actuellement entre les états. S’il est normal que les investisseurs aient été déçus, néanmoins, le ministre des finances Arun Jaitley s’est engagé à faire passer le texte en juillet et ce même si certains compromis seront sans doute nécessaires.

« Près d’un an après les élections, l’administration publique fait preuve de plus d’efficacité et la confiance des entreprises et des consommateurs s’est améliorée. Même si cela n’est pas encore perceptible sur les investissements, on note une plus forte activité dans certains secteurs, notamment sur les commandes pour la construction de routes. Ces douze premiers mois nous semblent être un bon départ pour cette législature de cinq ans », conclut Ajay Argal.

http://www.barings.com/fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation