Connexion
/ Inscription
Mon espace

Opportunités sur les actions allemandes sur fond de révision à la hausse des bénéfices

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

En Allemagne, pour la première fois depuis 2012, les prévisions de bénéfices du 1er trimestre 2015 sont revues à la hausse. En dépit des récentes prises de bénéfice qui ont fait baisser la bourse allemande, la solidité des entreprises reste intacte et, à court terme, ces corrections présentent des opportunités d’achat estime Barings.

Pour Robert Smith, gérant du Baring German Growth Trust : « Après des prises de bénéfice saines pour un marché allemand qui, depuis fin octobre, avait gagné environ 40% en €, les valorisations sont à nouveau attractives Les compagnies qui ont le plus pâti de cette vague de rachat sont les plus liquides des grandes capitalisations. Au contraire, les petites capitalisations sur lesquelles le fonds est très largement exposé ont bien mieux résisté.  Cette année, les fondamentaux du pays se sont renforcés et la relative faiblesse de l’euro a eu un impact positif sur le pays et notamment sur les exportateurs à forte valeur ajoutée. Selon nous, avec la poursuite du Quantitative Easing, la compétitivité de l’euro devrait perdurer. »

Dans ce contexte, la sélection de valeurs est devenue primordiale estime Barings. Par exemple, Siemens ne fait plus partie des 10 premières lignes du Baring German Growth Trust sur fond de préoccupations sur ses perspectives de bénéfice et de son exposition à un marché mondial de l’énergie peu porteur.
En revanche, et du fait de l’augmentation des ventes, le fonds est investi sur le constructeur Daimler. En avril, sur un an, les ventes de Mercedes en Chine ont grimpé de 18,7% (et de 16,2% depuis le début de l’année). Globalement, les ventes de Mercedes ont progressé de 11,3% sur un an à fin avril et de 13,9% depuis le début de l’année.
Pour les investisseurs, les petites capitalisations allemandes offrent plus d’opportunités en termes de valorisation. L’allocation sur ce segment atteint ainsi un sommet dans le Baring Germant Growth Trust. Fin avril, les capitalisations inférieures à 1 million € atteignent 17,4% de l’encours.

Robert Smith conclut : «  l’histoire des petites capitalisations allemandes semble constituer l’un des plus importants développements du marché cette année et nous y décelons plusieurs nouvelles opportunités, tout particulièrement sur les technologies. Il nous parait évident que les technologies intelligentes contribuent à optimiser le processus de fabrication, à réduire les coûts de production et à mieux les contrôler. Cette évolution intègre l’informatisation et la technologie numérique pour le processus industriel, mais aussi l’impression en 3D et l’énergie renouvelable, secteurs où l’Allemagne est en tête. Ces baisses des coûts offrent aux entreprises allemandes un avantage compétitif dont nous tirons parti dans notre portefeuille. »

Le Baring German Growth Trust, qui  fêtera son 25e anniversaire en mai, a progressé depuis le  1er novembre 2008 (date a à laquelle Robert Smith a pris en charge la gestion), de 17,87% contre 14,47% pour le HDAX (au 30 avril 2015 - rendements annualisés - classe A Eur Acc)

http://www.barings.com/f

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...