Connexion
/ Inscription
Mon espace

Des ponts et chaussées pour les émergents

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Les économies émergentes vont devoir dépenser en infrastructures près de 2 trillions de dollars ($)  par an jusqu’en 2030, soit deux fois le montant dépensé actuellement.


Extrait de l’étude de Manolis Davradakis, Recherche & Stratégie chez Axa IM

  • 2 trillions (trn) de dollars ($) par an jusqu’en 2030 pour satisfaire les besoins d’une population croissante et de plus en plus urbanisée, c’est deux fois le montant dépensé actuellement, soit un déficit de financement de 1trn$.
  • Le financement privé doit être mis à contribution, non seulement pour combler ce déficit, mais également pour améliorer l’efficacité des dépenses en infrastructures.
  • A cette fin, des Partenariats Public-Privé (PPP) peuvent contribuer à améliorer l’efficacité et aider les économies émergentes à profiter du savoir-faire et des meilleures pratiques du secteur privé.
  • Les BRICS font partie des dix pays pouvant attirer plus de PPP, ainsi que plusieurs non-BRICS.
  • L’investissement en infrastructures est un investissement moins liquide. Son inclusion dans des portefeuilles d’investisseurs ferait croître la liquidité totale de cette classe d’actifs.

Accéder gratuitement à l’étude « Recherche & Stratégie d'Investissement » via :
http://www.axa-im.com/fr/research
  puis cliquer sur  30/04/2015 - Des ponts et chaussées pour les émergents (partie 2)


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation