Connexion
/ Inscription
Mon espace

Recrutement : 1 à 3 entretiens sont nécessaires pour décrocher un poste

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Une fois son CV sélectionné, à combien d’entretiens d’embauche en moyenne, un candidat doit-il s’attendre ?
Combien de temps faut-il au DRH pour se décider ?

Robert Half, spécialiste du recrutement, a mené l’enquête.


Combien d'entretiens d'embauche sont-ils nécessaires au cours d'un processus de recrutement ?

Dans la plupart des entreprises, le processus de recrutement est plutôt rapide, 59% des DRH arrivent à prendre une décision après 1 à 3 entretiens. 36,5% des DRH souhaitent voir les candidats entre 3 et 6 fois avant de se prononcer. Alors qu’ils ne sont que 4,5%  à déclarer avoir besoin de plus de 6 entrevues !
Se voir proposer un second entretien et plus, doit être apprécié de façon positive, cela permet à l’entreprise d’impliquer différents acteurs, dans l’unique but de multiplier  les avis et ressentis, et ainsi confirmer une décision.
C’est pourquoi, quel que soit le nombre d’entretiens et d’interlocuteurs, il est primordial que le candidat prépare chacun de ces rendez-vous avec le même le niveau d’exigence.

 

1 à 2 mois, c’est le temps qu’il faut à 43% des DRH pour revenir vers un candidat avec une éventuelle proposition d’embauche.

Toujours selon les DRH, rares sont les recrutements qui prennent plus de 2 mois. Pour éviter trop de questionnement, il est recommandé au candidat de prendre connaissance du processus de recrutement pendant l’entretien : délais pour la prise de décision, les prochaines étapes, etc. 
Si le processus de recrutement paraît trop long, le candidat a le droit de relancer le recruteur pour se tenir informé. Il démontre ainsi sa motivation, et vérifie par la même occasion, qu’il est toujours en lice.

Enfin, et si le candidat n’est pas sélectionné, il doit avant tout considérer que chaque expérience permet de s’améliorer.

Dans une entreprise, une erreur de recrutement peut coûter cher. Pour être certain de trouver le talent recherché, les processus deviennent parfois interminables, constate Valérie Sablé, Associate Director chez Robert Half. Les DRH cherchent à se rassurer, en restant exigeants quant à la qualité des profils et accumulent les entretiens (téléphoniques ou de visu). Pourtant, mettre du temps à se décider et multiplier les entretiens sont autant de risques de perdre les meilleurs candidats sollicités par des entreprises concurrentes.

http://www.roberthalf.fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...