Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les investisseurs ont du mal à concilier leurs objectifs avec les pressions du marché

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’enquête mondiale de SSGA* (State Street Global Advisors) met en évidence les contradictions distinctes chez les investisseurs dans trois domaines particuliers :
- l'allocation d'actifs,
- les attentes du marché et
- les stratégies de protection contre les risques à la baisse.


La recherche révèle ainsi :

- Un intérêt soutenu pour les actions, avec 63% des investisseurs mondiaux ayant augmenté leurs positions en actions des marchés développés, et 48% ayant accru leur allocation en actions des marchés émergents au cours des six derniers mois.

- 60% de ce groupe s’attend à une correction des marchés boursiers à court terme, variant entre 10 et 20% tant sur les marchés développés qu’émergents.

- 44% estiment que le marché est surévalué et qu’une correction aurait déjà dû avoir lieu, citant comme principales raisons le ralentissement économique des marchés émergents et le risque géopolitique croissant.

- 65% évoquent les pressions de financement comme raison principale d’une allocation accrue en actions au cours des six derniers mois. 53% des répondants disent également qu'ils souhaiteraient réduire leur exposition aux actions, mais qu’ils ne voient pas d’alternative viable étant donné les faibles rendements dans les autres classes d'actifs.

L’enquête révèle également que le manque de compréhension approfondie des stratégies de protection à la baisse, et les expériences négatives qu’ont connues les investisseurs avec les approches traditionnelles au cours des précédentes périodes de récession, laissent ces derniers exposés à la volatilité potentielle du marché.

- 84% des répondants ont déployé une forme de stratégie de protection à la baisse, souvent par une allocation d’actifs dynamique, témoigne du traumatisme causé par la crise financière mondiale

- Toutefois, malgré la convergence des corrélations au cours de la crise financière mondiale, nombre d’investisseurs continuent d’accorder beaucoup de confiance à la diversification traditionnelle, 65% d’entre eux pensant que celle-ci suffit à protéger leurs portefeuilles

- En règle générale, on observe un degré d’optimisme exagéré avec 9 investisseurs sur 10 se montrant confiants dans la capacité de leur portefeuille à surmonter une correction majeure du marché.

« Notre enquête montre la nécessité pour les sociétés de gestion d’actifs d’aider les investisseurs à mieux comprendre leurs options concernant la protection à la baisse, et à travailler en collaboration avec leurs clients pour développer des solutions qui leur offrent des niveaux de sécurité adaptés », commente Daniel Farley, directeur des investissements au sein de l’Investment Solutions Group de SSGA.


* Enquête SSGA menée en janvier 2015, en collaboration avec un institut de recherche indépendant, auprès de 420 investisseurs, comprenant des PDG, des directeurs des investissements, des gérants de portefeuille et des administrateurs dans 13 pays en Europe, en Asie et aux États-Unis.

https://www.ssga.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...