Connexion
/ Inscription
Mon espace

De solides perspectives pour les actions européennes et japonaises

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le récent programme de Quantitative Easing de la BCE a profondément impacté les marchés financiers européens et ce avant même que les achats ne commencent effectivement estime Barings. Au cours des derniers mois, les actions européennes ont enregistré un net rally  alors que les rendements obligataires et l’euro tombaient à des niveaux historiquement bas. La faiblesse de l’euro a eu un impact positif sur les exportations européennes. Ceci étant, la récente hausse des marchés n’est pas seulement le résultat de la nouvelle politique de la BCE. Elle reflète aussi la récente amélioration des données économiques et du sentiment des investisseurs envers les actions européennes.

Commentaire de Hartwig Kos, gérant du Baring Euro Dynamic Asset Allocation Fund : « Nous avons sensiblement modifié notre portefeuille au cours des 6 derniers mois. En août dernier, nous étions investis à hauteur de 25% en actions américaines alors que la pondération de l’Europe était très faible. Au 31 mars, nous ne sommes plus exposés sur les Etats-Unis mais le fonds est investi à près de 30% en actions européennes, dont un tiers sur les petites et moyennes capitalisations qui, selon nous, devraient nettement profiter de l’amélioration de la conjoncture économique. »
Baring Euro Dynamic Asset Allocation Fund a célébré son 2ème anniversaire en mars avec une performance annualisée de 10% depuis l’origine, soit une performance cumulée sur deux ans de 21,55%. Comme les autres produits de la gamme d’allocation dynamique Barings, la stratégie du fonds adopte une perspective globale tout en maintenant une exposition en euros à hauteur d’au moins 50%.

« Sur les taux, nous sommes également investis en European High Yield qui, selon nous, devraient bénéficier de la recherche générale de rendement. Les primes de risque sur la Russie et le Brésil nous semblent également particulièrement attractives. L’immobilier européen constitue un autre thème de notre portefeuille. Bien que nous ne voyions aucun signe inflationniste en Europe, nous discernons une inflation sur certains actifs du fait de l’inadéquation des taux d’intérêt actuels. Par exemple, le taux de la BCE est trop bas pour les conditions économiques en Allemagne et en Europe du Nord, d’où une hausse dans ces pays des prix de l’immobilier et du crédit. Afin de saisir ces opportunités, nous avons pris position sur certaines sociétés immobilières d’Europe du Nord. Grâce à la politique monétaire stimulante et à la croissance positive des bénéfices, les actions japonaises constituent une bonne opportunité et nous y consacrons une allocation importante », conclut Hartwig Kos 

http://www.barings.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...